titiller

titiller

titiller [ titije ] v. tr. <conjug. : 1>
tetiller 1190; rare av. fin XVIIIe ; lat. titillare
Littér. ou plaisant Chatouiller de manière à provoquer une démangeaison légère et agréable. Fig. et fam. Démanger. chatouiller. Cette idée me titille depuis un moment. « l'œil allumé par la convoitise, les doigts titillés par d'irrésistibles envies » (Gautier).

titiller verbe transitif (latin titillare) Chatouiller légèrement et agréablement une partie du corps : Ce vin titille agréablement le palais. Exciter agréablement quelqu'un ou l'énerver. ● titiller (difficultés) verbe transitif (latin titillare) Prononciation [&ph104;&ph93;&ph104;&ph93;&ph94;&ph89;], la finale -iller se prononce comme dans piller. ● titiller (synonymes) verbe transitif (latin titillare) Exciter agréablement quelqu'un ou l'énerver.
Synonymes :
- allécher
- asticoter (familier)

titiller
v. tr. Litt. Chatouiller légèrement et agréablement.

⇒TITILLER, verbe
A. — Empl. intrans., rare. Qqc. titille
1. Vieilli. [Le suj. désigne un liquide] Présenter une légère agitation, un mouvement doux et sautillant, une effervescence. Ce vin titille dans le verre (Ac. 1798).
2. P. anal. [Le suj. désigne une chose concr.] Remuer légèrement, être le siège de titillations, de chatouillements légers. Paupière qui titille. Avec son casque de cheveux opulemment roux, ses lèvres qui titillaient, humides, voraces, rouges, elle enchantait, irrésistiblement séduisante! (HUYSMANS, Marthe, 1876, p. 16).
B. — Empl. trans., littér. ou p. plaisant.
1. [Le compl. désigne une partie du corps]
a) [Le compl. désigne le système gustatif] Chatouiller de manière à provoquer une démangeaison légère, une sensation généralement agréable. Titiller la luette. Ce vin titille agréablement le palais (Ac. 1835, 1878).
b) [Avec une résonance érotique; le compl. désigne la peau; la sensation est agréable] Caresser, chatouiller légèrement et de manière répétée. La muqueuse de votre verge qui demande à être perpétuellement titillée par les grandes lèvres de celle que vous aimez (GONCOURT, Journal, 1885, p. 468).
P. métaph. On titille ensuite les violoncelles d'un doigt savant, les grandes cloches sont mises en branle, tout l'orchestre est en l'air (WILLY, Notes sans portées, 1896, p. 104).
2. Exciter légèrement, en produisant un plaisir physique. Une fauve et excitante odeur d'homme, titillant les sens féminins aux heures troubles et lubrifiées (E. DE GONCOURT, Faustin, 1882, p. 124).
3. Au fig. Titiller qqc. Exciter, provoquer. Tu penses bien, dit-il, que je ne déploie pas cette monnaie pour irriter et titiller tes convoitises à la mode de Tantale. Prends cet argent sans scrupule (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 181). Dès la porte, un relent douceâtre et gratiné, venu du monte-plats, annonçait les œufs brouillés ou l'omelette, et titillait la faim (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 82).
REM. 1. Titillant, -ante, adj. Qui titille. a) [Corresp. à supra A 1; en parlant d'un liquide, en partic., d'un vin] Un vin de Champagne frais et titillant (Ac. 1798). P. anal. [En parlant d'un son] Sautillant. Une légèreté de main étonnante, quand on la comparait au toucher des vielleux ordinaires, pianoteurs de pauvres notes titillantes (LA VARENDE, Manants du Roi, 1938, p. 34). b) Littér. ou p. plaisant. [Corresp. à supra B 1] ) Qui chatouille de manière à provoquer une démangeaison légère. Remède titillant. Saveur titillante (Ac. Compl. 1842). ) Qui caresse, chatouille légèrement et de manière répétée. Des fillettes dévoilent à leurs compagnons de jeux les secrets titillants et malpropres d'une chair précoce (MILOSZ, Amour. init., 1910, p. 37). c) Au fig. Excitant. Cette femme est incontestablement malheureuse, quoique après tout, peut-être, les jouissances titillantes de la gloire ne lui soient pas inconnues (BAUDEL., Poèmes prose, 1867, p. 54). Au plus fort de mes souffrances et de mes emportements, je ressentais, dans le secret de ma chair et de mon âme, une sorte de plaisir obscur et singulier qui me paraissait être composé de titillante angoisse et de délice rongeur (MILOSZ, Amour. init., 1910, p. 189). 2. Titillement, subst. masc. Action ou fait de titiller, d'être titillé; résultat de cette action. a) [Corresp. à supra A] Légère agitation, mouvement doux et sautillant. De nouveau maître de lui, il ne laissait paraître son émotion qu'à l'irrépressible titillement d'un petit muscle de sa joue (GIDE, Isabelle, 1911, p. 643). b) Littér. ou p. plaisant. [Corresp. à supra B 1] Synon. de titillation (v. ce mot B 1). Il suivait les femmes (...) et leur coupait leurs chevelures (...) qu'il emportait (...) pour les vendre?... non, pour les garder et se caresser le corps et les mains à leur soyeux contact, comme d'autres (...) attardent le titillement de leurs doigts dans des frissons de velours et de soies (LORRAIN, Âmes automne, 1898, p. 20).
Prononc. et Orth.:[titije], (il) titille [-tij]. V. titillation. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. Ca 1175 tetiller ([GUERNES DE PONT-STE-MAXENCE], Poème ds St Thomas, éd. E. Walberg, 1922, p. 214, vers 64); XVe s. titiller (EVRART DE CONTI, Probl. d'Arist., B. N. 210, f° 404a ds GDF. Compl.). Empr. au lat. titillare « id. ».

titiller [titije] v. tr.
ÉTYM. 1560; tetiller, 1190; rare av. fin XVIIIe; lat. titillare.
1 Littér. ou par plais. Chatouiller de manière à provoquer une démangeaison légère et agréable.
0 (…) Pierrot, l'œil allumé par la convoitise, les doigts titillés par d'irrésistibles envies; et en disant cela, il allonge et retire les mains à plusieurs reprises.
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre, « Shakespeare aux Funambules ».
2 Exciter légèrement, en général de manière agréable.
DÉR. Titillant.
COMP. Titillomanie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • titiller — vt. , caresser, chatouiller ; taquiner, agacer ; bricoler, toucher en mauvais bricoleur : bèsnolyî (Albanais). A1) titiller : titilyî vt. (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • TITILLER — v. a. (On prononce les L, mais sans les mouiller.) Causer une légère agitation qui produit ce qu on appelle Titillation, chatouiller. Ce remède titille les nerfs. Ce vin titille agréablement le palais. TITILLÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TITILLER — v. tr. Chatouiller légèrement. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • titiller — (ti til lé) v. a. Causer la titillation. Ce vin titille agréablement le palais. HISTORIQUE    XIIe s. •   Cum la char ki tetille [palpite] après l entameüre, Th. le mart. 168.    XVIe s. •   Afin qu elle soit aiguillonnée et titillée, PARÉ XVIII …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • titillation — [ titijasjɔ̃; titilasjɔ̃ ] n. f. • 1327; lat. titillatio ♦ Littér. ou plaisant Action de titiller, sensation qu elle provoque. ⇒ chatouillement. « un chatouillement si vif, des titillations de volupté si piquantes » (Sade). Fig. « Cette âme,… …   Encyclopédie Universelle

  • chatouiller — [ ʃatuje ] v. tr. <conjug. : 1> • fin XIIIe; p. ê. de 1. chat, ou néerl. katelen 1 ♦ Produire sur (qqn), par des attouchements légers et répétés de la peau, des sensations agréables ou pénibles qui provoquent un rire convulsif. Chatouiller… …   Encyclopédie Universelle

  • Candy Caramella — Les Zinzins de l espace Les Zinzins de l Espace Titre original Les Zinzins de l Espace Genre série d animation / de comédie / familiale / de science fiction Créateur(s) Jean Yves Raimbaud Philippe Traversat Production Marc du Pontavice Pays… …   Wikipédia en Français

  • Les Zinzins De L'espace — Titre original Les Zinzins de l Espace Genre série d animation / de comédie / familiale / de science fiction Créateur(s) Jean Yves Raimbaud Philippe Traversat Production Marc du Pontavice Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Les Zinzins de l'Espace — Titre original Les Zinzins de l Espace Genre série d animation / de comédie / familiale / de science fiction Créateur(s) Jean Yves Raimbaud Philippe Traversat Production Marc du Pontavice Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Les zinzin de l'espace — Les Zinzins de l espace Les Zinzins de l Espace Titre original Les Zinzins de l Espace Genre série d animation / de comédie / familiale / de science fiction Créateur(s) Jean Yves Raimbaud Philippe Traversat Production Marc du Pontavice Pays… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”